Copenhagen Consensus Center
Home Menu

Haïti Priorise: Cuisinières, Larsen

Description du problème

La pollution de l’air domestique due aux combustibles solides est le quatrième facteur de risque le plus grave en Haïti en ce qui concerne la mortalité et les infirmités, après la malnutrition maternelle et infantile, les rapports sexuels non protégés et l'hypertension. Cette pollution a été la cause d’un décès sur dix en 2016, faisant plus de 8200 victimes.

Les effets sur la santé incluent : cardiopathies ischémiques, maladies vasculaires cérébrales (AVC), cancer du poumon et maladies pulmonaires obstructives chroniques chez les femmes et les hommes adultes et infections respiratoires aiguës chez les enfants de moins de cinq ans et les femmes et les hommes adultes.

La grande majorité des habitants d'Haïti  (94% de la population) cuisine avec des combustibles solides, répartis à parts égales entre le bois et le charbon. Près de la moitié de la population cuisine à l'extérieur, plus d'un tiers dans un bâtiment isolé et 15% dans la maison. Presque tous les ménages utilisant des combustibles solides cuisinent directement sur le feu ou sur un poêle ouvert.

Très peu de ménages ont adopté des cuisinières améliorées qui sont plus efficaces et brûlent plus proprement. Le GPL a le taux d'utilisation le plus faible du continent américain.

Les combustibles de biomasse sont chers, du fait de la rareté des terres boisées. Un kilogramme de charbon de bois coûte près de cinquante cents de dollar américain. Un ménage peut donc dépenser jusqu'à un dollar par jour en charbon de bois, dans un pays où la Banque Mondiale estime que plus de la moitié de la population vivait avec moins d'un dollar par jour en 2012.

Solutions

  • Cuisinières à bois améliorées: ciblant les 48% de la population utilisant le bois comme principal combustible de cuisson 
  • Cuisinières au charbon de bois améliorées : ciblant les 46% de ménages utilisant du charbon de bois comme principal combustible de cuisson 
  • Cuisinières au GPL
  • Cuisinières à l'éthanol

Avantages, Coûts et Rapport Bénéfices/Coût

Les avantages et les coûts sont annualisés avec un taux d'actualisation de 5%.
Interventions BCRs
Cuisinières à charbon ou à bois améliorées 3.9
Cuisinières au GPL et à l'éthanol pour les ménages cuisinant actuellement au bois 1.2
Cuisinières au GPL et à l'éthanol pour les ménages cuisinant actuellement au charbon 2.2

L'utilisation de combustibles de cuisson solides de biomasse par un ménage affecte les ménages environnants. Les programmes de promotion des cuisinières ont donc tout intérêt à être axés sur les communautés dans l‘optique de créer des communautés « exemptes de cuisinières non améliorées » et, à terme, « exemptes de combustibles biomasse », grâce à des programmes d'assainissement menés par la communauté et des communautés exemptes de défécation à l’air libre.

Le déploiement à grande échelle de cuisinières propres a eu un succès jusqu'à présent limité en Haïti. Voici quelques facteurs qui influencent les taux d'adoption :

  • Coût initial élevé des cuisinières améliorées au charbon de bois, au GPL et à l'éthanol;
  • Coût annuel élevé en carburant dans le cas du GPL et l'éthanol;
  • Besoin d'adapter les préférences des consommateurs aux caractéristiques des cuisinières;
  • Besoin d’instaurer des paiement échelonnés pour les cuisinières;
  • Besoin de mener des campagnes d'information bien ciblées.

Bénéfices, Coûts et Rapport Bénéfices/Coût

Bénéfices

  • Les bienfaits sur la santé incluent la prévention des décès et des maladies associées. Au total, plus de 4150 décès pourraient être évités chaque année si les communautés passaient entièrement au GPL ou à l’éthanol.
  • Les avantages non liés à la santé comprennent une réduction du temps de ramassage du bois : 30 minutes par ménage et par jour, ainsi que des économies sur le prix du bois, jusqu'à 6000 HTG par an pour certains ménages, en passant au GPL ou à l'éthanol.

Coûts

  • Les cuisinières améliorées basiques peuvent coûter moins de 10 dollars américain, mais ne permettent généralement pas d’économiser plus de 25% de carburant, offrent des avantages limités en matière de réduction des émissions et ont une faible durabilité.
  • Les cuisinières améliorées intermédiaires coûtent entre 25 et 35 dollars, permettent de faire jusqu'à 50% d'économies de carburant et offrent des avantages conséquents en matière de réduction des émissions.
  • Entretien et réparation des cuisinières améliorées au GPL et à l’éthanol.
  • Les coûts du programme comprennent la promotion, la participation communautaire et les programmes de changement des comportements. Ces coûts sont estimés à 10$ US par ménage au cours de la première année (promotion et suivi) et 2$ US par ménage et par an au cours des années suivantes (suivi).
  • La cuisson au GPL ou à l'éthanol coûte beaucoup plus cher en raison du coût du carburant. Cependant, les avantages pour la santé sont de 1,5 à 2 fois supérieurs à ceux de la cuisson sur un poêle à charbon, et c'est donc la seule solution à long terme pour combattre les effets nocifs sur la santé des combustibles solides.