Copenhagen Consensus Center
Home Menu

Haïti Priorise: Réforme de l’électricité , Belt Kashi

Le problème

Haïti a le système d’alimentation électrique le moins avancé de l’hémisphère occidental. Cela est dû en partie à un faible cadre institutionnel, où plusieurs acteurs interagissent dans un cadre réglementaire peu clair avec un manque de coordination stratégique et de leadership.  

Le Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications est le principal organisme chargé du secteur de l’énergie, car il n’y a aucun ministère dédié à l’énergie. Des décrets réorganisant le secteur de l’énergie ont été publiés en janvier 2016 et ont appelé à la création d’un organisme de réglementation, cependant, ces décrets doivent encore être appliquées. 

Le service public de l’électricité, Electricité d'Haïti (EDH) fait fonctionner plus de 10 réseaux de distribution distincts et sans connexions qui subissent des pertes moyennes  techniques, commerciales et de collection de 70 %. Ces réseaux subissent des coupures de courant quotidiennes qui ont contraint la plupart des entreprises et de nombreux ménages à installer des groupes électrogènes chez eux comme moyen d’y faire face. 

De nombreux observateurs considèrent que le manque d’alimentation électrique est une des plus importantes contraintes à la croissance économique. Des efforts ont été faits par plusieurs donateurs pour améliorer le système d’alimentation électrique, mais ces tentatives ont été en grande partie vaines. L’absence de succès est le résultat d’un échec de la réforme d’EDH, qui à son tour est le résultat de l’absence de politique et de la corruption présumée.

La solution

L’intervention comprend :

  • Des interventions visant à améliorer le cadre réglementaire juridique. Il s’agit d’un soutien au ministère chargé de l’énergie et d’un régulateur qui deviendra autonome et responsable. Ces interventions soutiendront initialement la privatisation d’EDH et établiront les bases pour la gestion des contrats, des baux, des concessions et des privatisations des différentes unités d’EDH. 
  • Des interventions visant à améliorer l’efficacité d’EDH. Ces interventions soutiendront les différentes unités d’EDH avec une assistance technique et des équipements, en grande partie des compteurs. Il est envisagé que les différentes unités soient gérées par le biais de contrats de gestion avec des incitations pour la performance, les baux, les concessions, et que le service Jacmel soit privatisé.

Les réformes proposées sont fortement inspiré par le programme d’amélioration des services d’électricité de Kaboul (KESIP) mis en place par l’USAID en Afghanistan.

RAC, coûts et avantages

  • Des interventions visant à améliorer le cadre réglementaire juridique. Il s’agit de soutenir le ministère chargé de l’énergie et d’un régulateur qui deviendra autonome et responsable. Ces interventions soutiendront initialement la privatisation d’EDH et établiront les bases pour la gestion des contrats, des baux, des concessions et des privatisations des différentes unités d’EDH.
  • Interventions visant à améliorer l’efficacité des EDH. Ces interventions soutiendront les différentes unités d’EDH avec une assistance technique et des équipements, en grande partie des compteurs.

Coûts

Les coûts ont été estimés à l’issu d’un programme semblable de l’USAID, qui indique les coûts suivants, en millions $ US: 

Avantages

L’estimation des avantages économiques repose sur une réduction prévue des pertes techniques résultant de l’amélioration de la gestion et d’un investissement dans l’équipement, en grande partie des compteurs. 

Les principaux avantages du projet sont une réduction des pertes. Les pertes moyennes techniques, commerciales et de collection (MTC & C) peuvent être séparées en techniques et non techniques. Une réduction des pertes techniques est clairement un avantage économique. Dans le cas d’Haïti où la demande d’alimentation électrique est excédentaire, une réduction des pertes augmenterait l’alimentation électrique disponible pour les consommateurs, entre autres en réduisant la durée et la longueur des coupures de courant. 

La réduction totale des pertes MTC & C est un avantage financier pour EDH. Alors qu’une réduction des pertes commerciales et de collection aurait probablement comme conséquence une réduction de la consommation par les utilisateurs qui commenceront à payer pour l’alimentation électrique, il est supposé que les recettes ne diminueront pas parce qu’il y a une importante demande qui n’est pas satisfaite en Haïti
 
Réduction des pertes :

Les interventions proposées auraient un effet systémique dans tout le pays en réduisant une contrainte clé à la croissance économique. Les bénéficiaires directs comprendraient les clients actuels d’EDH, qui auront accès à une alimentation électrique de qualité supérieure et subiraient moins de coupures imprévues. Comme les unités EDH sont renforcées, des clients supplémentaires seraient desservis. Le gouvernement d’Haïti bénéficierait aussi de la diminution des besoins de subventionner EDH. Le service reçoit actuellement une subvention de 200 millions $ US par an, une somme qui s’élève à 10 % des dépenses annuelles du budget du gouvernement.

Tableau récapitulatif du RAC